Quant tu vois trois semaines, tu te dis c’est trop, mais ça passe super vite.

Alban

Ce qui m’a le plus plu c’était à la fin des deux spectacles. Ça m’a donné de la joie dans le cœur parce qu’on n’a pas travaillé dur pour rien et que le spectacle était bien. En plus, mes parents étaient là pour le spectacle. Ça m’a donné envie de pleurer de joie de les voir.

Dorian

Mon aventure à l’Académie a été extraordinaire. Elle m’a appris à avoir confiance en moi et à se serrer les coudes les uns les autres. Et puis j’ai eu des amis sur qui on peut compter, des grandes personnes avec qui on peut parler librement.

Séphora

Avant je me faisais toujours embêter par les autres en classe. Depuis que j'ai fait l'Académie, c'est fini. J'ai été élu au conseil municipal des enfants et je travaille sur le tri des déchets à l'école et sur comment empêcher les voitures de se garer sur les trottoirs. Avant l’Académie j’aurai pas osé me présenter pour me faire élire.

Quentin

Il ne faut pas se fier à l’apparence des gens. Dès qu’on voit quelqu’un, je pense autrement sur lui, or il n’est pas forcement ce que l’on pense.

Naëma

Le théâtre apporte la confiance en moi dans ma vie.

Alix

J’ai appris que sur scène, il ne faut pas faire du n’importe quoi. Il y avait une entente entre moi et les autres, de même que les animateurs, et formateurs.

Angélique

A l’Académie les adultes sont sympas. Qu’est-ce que ça veut dire être sympas ? Ca veut dire qu’ils nous aident tout le temps. L’autre jour j’avais perdu mon pyjama. Je suis allé voir Nathan, il m’a aidé à le chercher et on l’a retrouvé. Il est vachement sympa Nathan.

Allan

Le théâtre m’a donné une autre façon de m’exprimer. Maintenant j’utilise des mots au lieu d’embêter toujours les gens… J’utilise les mots et moins les gros mots.

Michaël

Faut être soi-même quand on fait une émotion, essayer de pas faire le guignol, parce que sinon c’est pas vrai et le public, ça se voit.

Béatrice

J’ai appris des caractères en moi que j’avais pas du tout découverts.

Christelle

Le personnage de la bête que je joue n’est pas méchant, il est triste parce qu’il est seul. A la fin, il a le courage de dire à la fille qu’il l’aime. Je ne sais pas si j’aurai le même courage

Michaël

Pour les combats, au lieu de nous donner des fausses épées en carton, on avait des gestes…se bagarrer avec des épées en carton, ça fait ridicule… avec les gestes c’était vachement bien…le chant et le geste c’est vraiment, vraiment important pour faire un bon spectacle.

Béatrice

Ah non, trois semaines ce n’est pas trop long parce que la première semaine on se critique. Après on peut vraiment travailler ensemble.

Anne

Retour haut de page...
  • Français
  • English
Logo ©Académie Internationale de Théâtre pour Enfants